354

VISION 39 40

CARACTERISTIQUES

Titre : VISION 39 40

Technique : Huile sur toile

Dimensions :70 cm x 90 cm

Année: 1995

Référence / numéro d'article :  02008 0154

Prix :  Non DISPO

Description : Je crois qu’il n’est pas nécessaire

d’expliquer cette toile .

Ce portrait correspond à son décor.

Einstein, adversaire du nazisme

Pendant la Première Guerre mondiale, il fait partie du petit nombre d’universitaires allemands qui s’opposent publiquement au bellicisme de l’Allemagne. Après la guerre, son engagement en faveur des thèses pacifistes et sionistes en fait la cible privilégiée d’éléments antisémites et de l’extrême droite allemande. Même ses théories scientifiques font l’objet d’attaques publiques, et notamment la théorie de la relativité.

Lorsque Hitler arrive au pouvoir en 1933, Einstein doit quitter l’Allemagne, émigrant tout d’abord à Paris, puis en Belgique, avant de s’installer à Princeton (États-Unis), où il occupe un poste à l’Institute for Advanced Study.

Poursuivant ses efforts en faveur du sionisme, Einstein rompt avec le pacifisme devant la menace terrifiante que représente pour l’humanité le régime nazi.

En 1939, à la demande d’autres physiciens, Einstein accepte d’écrire une lettre au président américain Franklin Roosevelt, le prévenant du danger auquel le monde serait exposé si le gouvernement allemand s’engageait dans la voie de l’énergie nucléaire. Cette fameuse lettre est à l’origine du projet Manhattan, programme américain de recherches visant à la construction d’une bombe atomique. Einstein ne joue cependant aucun rôle dans ce projet, à la différence de certains de ses confrères comme Enrico Fermi ou Niels Bohr. En 1945, lorsqu’il comprend que ce programme va aboutir, il prend même l’initiative d’écrire une nouvelle fois à Roosevelt pour le prier de renoncer à l’arme atomique.

                                                                                             Encyclopédie Microsoft ® Encarta

LOGOHazoo-art