291

LE SECRET DE NOMBRES PREMIERS

Dans un film, il y a toujours une histoire, et souvent une idée, mais la fonction du film n'est pas de nous faire connaître les faits ou l'idée. Kant dit avec profondeur que dans la connaissance, l'imagination travaille au profit de l'entendement, tandis que dans l'art l'entendement travaille au profit de l'imagination. C'est-à-dire: l'idée ou les faits prosaïques ne sont là que pour donner au créateur l'occasion de leur chercher des emblèmes sensibles et d'en tracer le monogramme visible et sonore. Le sens du film est incorporé à son rythme comme le sens d'un geste est immédiatement lisible dans le geste, et le film ne veut rien dire que lui-même. Une idée est ici rendue à l'état naissant, elle émerge de la structure temporelle du film, comme dans un tableau de la coexistence de ses parties. C'est le bonheur de l'art de montrer comment quelque chose se met à signifier, non par allusion à des idées déjà formées et acquises, mais par l'arrangement temporel ou spatial des éléments. Merleau-Ponty

CARACTERISTIQUES

Titre : LE SECRET DE NOMBRES PREMIERS, ou EINSTEIN!
 

Technique : Huile sur toile 

Dimensions :100 cm x 80 cm

Année: 2005

Référence / numéro d'article :  02008 0091

Prix :   Non DISPO

Description : Mes premiers travaux mathématiques aboutissent, je n’ai eu aucune difficulté pour découvrir le nombre d’or, retrouver le rapport de Pi,  et  le secret des nombres premiers est venu tout naturellement. C’est certain, ça fait une toile envahie de chiffres, et Einstein se retrouve désemparé. Ce n’est qu’un début. On a encore de nombreuses choses à découvrir, à prouver, à comparer, à certifier, à révéler !

LOGOHazoo-art