156

LOGOHazoo-artgalerie 2008/2009
AUTOPORTRAIT  2010

CARACTERISTIQUES

Titre : AUTOPORTRAIT  2010 ou une étape de vie..

Technique : Acrylique/ HUILE  sur toile

Dimensions :70 cm x 90 cm

Année: 2010

Référence / numéro d'article :  02010 0033

Prix :  NON DISPO

Description :

AUTOPORTRAIT,  ce n’est pas parce que je m’aime bien, (oui ,un peu !) mais comme je peins les autres, il faut bien que je prouve que ce n’est pas « caustique »….

 

N.D.E. / E.M.I.  (expérience de mort imminente)

 Les patients ayant vécu une N.D.E. semblent posséder - malgré un EEG plat (témoignant d’un non-fonctionnement du cerveau) - une conscience "claire" dans laquelle l’émotion, la cognition, la conscience de soi, et les souvenirs sont encore possibles.

En effet, une grande majorité de récits "pré-mortem" convergent vers les mêmes visions, les mêmes vécus - où se mêlent des expériences de décorporation, le déroulement de sa propre vie, des sensations de bien être, la vision d’un tunnel, de proches décédés, l'apparition d’une lumière blanche...

 Tous les témoignages recueillis aux portes de l'Inconnu tendraient à montrer une certaine "continuité de la conscience" - par-delà la mort cérébrale et donc physique. La conscience ainsi détachée poursuivrait alors son élévation, son voyage, jusqu'au bout de la nuit...

 Mais pour beaucoup de scientifiques, ces "expériences aux frontières de la mort" seraient plutôt liées à une dernière agonie du cerveau. Le manque d'oxygénation du cerveau (anoxie), et l’élévation du taux de dioxyde de carbone (hypercapnie) viendraient alors expliquer toutes ces hallucinations et cette fameuse lumière blanche. La sécrétion d'endorphines serait quant à elle responsable de cette ultime sensation de paix et de félicité ressenti au seuil de la mort.

PENSÉE 28 : Artiste peintre , ..le job,  où tu payes pour exposer tes œuvres dans les galeries, et autres salons. Non seulement tu fais le spectacle, mais en plus tu  paies pour que les autres regardent… dingue ! !

Hazoo!

Autoportrait

Quoi ? 
Qu'est ce qu'elle a sa gueule ? 
Eh bien à l'évidence elle rassemble à la fois tendresse et tourment sous le signe de la musique, de l'art en général, et de la volonté de s'élever coût que coûte. 
Tendresse car c'est la première impression qui te saute à la gueule, car le sourire est prégnant, large et retient celui qui semble lâcher prise, ainsi que des yeux habillés d'un regard tolérant et bon, avec une petite pointe d'ironie. Et ça ça revigore et ça donne envie d'approfondir le sujet. 
Le côté
droit du visage, à gauche pour le voyeur, un gratteur caché dans une gueule criarde, nous rappelle que le rocker occupe une grande partie frontale que le peintre essaie de conquérir malgré les obstacles. 
Le jeu ou quelque chose qui s'y apparente, semble lui coller aux pattes, mais il atteindra son but (le sommet ?) car l'originalité de son talent le pousse toujours plus haut et plus loin. 
Une façon de faire la nique à la faucheuse trop pressée... il a tant de choses à dire cet homme. 

Fanfanchatblanc