371

Hazoo-artLOGO

      Né le 18 -12 -1953, Bernard  HAZOUARD dessine  depuis sa plus tendre enfance. Après quelques années d’études, il devient dessinateur industriel dans l’automobile puis dans les appareils d’échantillonnage (dépôt de plusieurs brevets et modèles déposés).

 

      Son  parcours artistique est  effectué parallèlement à sa profession de dessinateur fonctionnel, d’autant plus que la rigueur du dessin purement technique pousse son imagination  vers l’irrationnel, l’onirisme, l’intemporel, la métaphysique ...

 

        L’ artiste est autodidacte, fou de peintures surréalistes, amoureux  des pinceaux et des crayons ! Il exerce sa passion dans la « B.D. », la « pub », puis passionné d’ordinateur, il se met à l’infographie. Il crée alors son site web perso

« Hazoo-art.com », ...site très connu maintenant..

          HAZOO se fait référencer dans quelques galeries virtuelles, telles que  : Toiledartiste.com,   Artmajeur.com, Drouotcotation.org ….et également dans le dictionnaire Drouot cotation 2004 et 2005.

« Hazoo-art.com » vous en dira plus long sur le parcours artistique d’Hazoo. On peut y voir  des pages  concernant  la sculpture, la musique et plus particulièrement un service « L’Aquarelle en ligne »*, qui est devenu réellement opérationnel depuis Janvier 2005.

(*Ce service permet à tout correspondant par Email, d’envoyer une photo de sa maison, de son village, de son monument préféré, que l’artiste exécutera en aquarelle. )

       La  peinture à l’huile est la technique privilégiée et finale d’Hazoo.

Les autres techniques utilisées sont :

·     Le crayon, apportant la précision du trait,

·     L’aquarelle, la spontanéité du geste et des couleurs,

·     L’infographie, outil idéal pour la conception et la mise en place des éléments d’une œuvre,

·     La sculpture, défouloir  permettant de travailler en 3 D.

Toutes ces techniques sont  mises au service de l’œuvre finale qui est, et sera  toujours, exécutée à « l’huile sur toile ».

        Que veut-il dire ?

Hazoo cultive la double image avec avidité, car pour  lui, la conception d’une double image est un travail  primordial. Elle permet la liaison entre deux ou plusieurs graphismes qui n’ont aucun rapport. Ce qui débouche généralement sur  un thème métaphysique, jusqu’à présent, inexploré. C’est pour cette raison, que le travail  préparatoire au crayon est essentiel et captivant. Le résultat  permet d’obtenir un  message subliminal, dans lequel, tout observateur  imaginera sa propre version. La toile et la peinture (matières) ont également leurs mots à dire ! Ces matières doivent être domptées, sans être, tout à fait  maîtrisées ...car souvent  le hasard fait bien les choses. Explication : lorsque l’on associe plusieurs doubles images (esprits + âmes ) et que l’on obtient l’agrément, voire la permission autoritaire de la matière (corps), le résultat ne devient plus forcément volontaire (naissance). Une part de magie s’interpose et, souvent, le thème de départ échappe au concepteur.  Le procréateur doit laisser filer l’ oeuvre  vers ce qu’elle doit devenir : de sa naissance,  en passant par sa maturité (le temps), jusqu’à sa propre raison d’ ÊTRE, (pas toujours comprise au départ et qui sera certainement révélatrice dans la durée). L’équation : Matière + Esprit + Temps + Âme = M.E.T.A ?….pas étonnant que cela  nous dépasse !

  BERNARD  HAZOUARD.

Peintre  surréaliste  et  surtout  paralléliste.

BIOGRAPHIE rapide

C’est lui  !